JEAN-PIERRE SÉGUIN

PORTRAITS CONCRETS - CONTEXTE ABSTRAIT

 

PEACE and LOVE ( détail ), 2011-2012, figurines peintes et collées sur toile et bois, 213 X 182 cm.                                                                                                                 peace-and-love-detail-1.jpg

 

Depuis plusieurs années, Jean-Pierre Séguin travaille sur les systèmes de représentation et les moyens de réalisation du portrait. Les rapports entre le portrait photographique et le portrait pictural font partie intégrante de ses recherches. À ce titre, divers moyens bidimensionnels ont été utilisés pour troubler la perception du spectateur, moyens qui vont le pousser à se déplacer et à aborder le portrait depuis des distances différentes. Un peu comme le ferait un zoom, le spectateur, par ses déplacements, se transforme en un objectif à focale variable et opère des effets de rapprochements et d’éloignements. Celui qui se rapproche de l’image pour mieux voir, perd de plus en plus le sens de la réalité identifiable de la photographie, les repères propres au médium qui d’ordinaire le guident lui échappent et il tombe ainsi dans une forme de lecture purement plastique et même abstraite. En éliminant les éléments superflus et décoratifs de la représentation, Séguin s'attache à exhiber les procédés de fabrication du portrait. Il photographie des artistes contemporains pour leur rendre hommage, mais aussi parce que cela lui permet de jouer sur l’identification de la personne représentée selon la distance de lecture. Ces photographies sont prises de la façon la plus objective possible, c’est-à-dire qu'il ne cherche pas, dans le portrait, à exploiter l’expression ou le côté prestigieux du personnage. Il cherche plutôt à capter les caractères anthropométriques, ce qui en quelque sorte constitue l’essentiel de l’identification de la personne. Au cours des six dernières années, il a rencontré et photographié plusieurs artistes canadiens, américains et européens (Guido Molinari, Michel Goulet, Chuck Close, Michael Snow, Miquel Barcelo, Raymonde April, Melvin Charney, etc.) qui lui ont permis de travailler à partir de leurs portraits. De ces clichés, il a réalisé des portraits numériques afin de pouvoir les modifier et ainsi générer de multiples perceptions de l’image. Les motifs fabriqués à l’ordinateur se substituent aux touches de peinture qui servent habituellement à créer une représentation. Cette manière de produire, tout en autorisant l’addition d‘éléments plastiques à l’image, permet d’avoir de la représentation photographique une lecture rapprochée beaucoup plus abstraite. Fidèle à ce principe, il a construit un portrait en utilisant des milliers de pièces de casse-têtes différents afin d’obtenir à nouveau des perceptions multiples de l’image. Dans ce cas particulier, ce sont les accumulations par superposition et juxtaposition des pièces qui remplacent les formes et les couleurs couramment utilisées dans la genèse d’une représentation. Il doit trouver dans un amas de casse-têtes les pièces qui conviennent le mieux à la partie du portrait qu'il veut représenter. Cela rend possible l’ajout d’un relief à l’image et la découverte d’autres façons de percevoir et de faire le portrait. Grâce au généreux concours de la compagnie Boutons du Canada ltée qui avait fabriqué des boutons sur mesure, Séguin a également réalisé un portrait en utilisant quelques trois mille boutons, un travail qui découlait de l’observation des trames d’impressions. Enfin, plusieurs projets sont en cours de réalisation, lesquels l'amènent à utiliser différents procédés et à composer avec divers matériaux dans la perspective de pouvoir découvrir d’autres façons d’obtenir, sur une même surface, une perception figurative et abstraite du portrait. Ce que Jean-Pierre Séguin cherche, c’est un résultat très concret dans un contexte de travail abstrait.

Andy Warhol, 2007, perles de couleur, 13 X 10 cm

 

Né à Montréal, Jean-Pierre Séguin est un artiste en art visuel, qui vit et travaille à Montréal, Québec, Canada. Sa recherche picturale et photographique questionne plus particulièrement nos perceptions de l'espace, du temps, de la couleur, de la forme et de l'objet. Son travail a fait l'objet de plusieurs expositions au Canada et à l'étranger, dont les plus récentes: 39-45, galerie GRAFF, Montréal, (2015); WW2, OK Harris, New York (2014); Portraits d’Artistes, galerie GRAFF, Montréal, (2012); Beards in Beads,OK Harris, New York (2010); Beaded Portraits, OK Harris, New York (2007) ; Figures, Musée d'art contemporain des Laurentides, St-Jérôme (2006-2007); 1040 tableaux, Langage Plus, Alma (2006); Métaphoretraits, CNE, Jonquière (2005); Corps et Figures, Montréal Télégraphe, Montréal (2001). Ses oeuvres se retrouvent dans de nombreuses collections privées et publiques. Il a été représenté par la galerie OK Harris de New York, fermée en 2014. Il est représenté par la galerie Graff de Montréal

Damien Hirst, 2011, fil de coton sur toile, 16x16 cm

Affiche pour l'exposition à la galerie GRAFF, Montréal.

Affiche expo 2017

Making of "PEACE and LOVE"

JEAN-PIERRE SEGUIN